"London Calling" The Clash, 1979

Avons-nous réellement besoin de présenter cette surprenante capitale britannique qu’est Londres ?

Mille fois oui… Londres ne porte pas son surnom de « ville-monde » pour rien et si vous n’en avez que l’image de bus à Impérial, de Big Ben ou des fameuses cabines téléphoniques rouges, et bien bous allez être surpris, tant elle mélange à merveille de multiples ambiances allant de l’excentrique au culturel en passant par l’authentique.


Avant toute chose, un voyage ça se prépare


Il serait bien dommage de se voir refuser l’accès au territoire britannique par défaut de pièce d’identité valide, non ?


Nous vous conseillons donc vivement de vérifier que vous avez tous les documents nécessaires en fonction de votre nationalité.


Et, si vous voyagez avec des mineurs pour lesquels vous n’avez pas l’autorité parentale, il faudra s’assurer, en complément de leurs pièces d’identité valides, qu’ils sont en possession d’une preuve que leur parents autorisent ce voyage (autorisation de sortie de territoire, attestation, photocopies des pièces d’identité des deux parents ou de celui ayant l’autorité parentale…).


Mais quid de la mesure d’extension de la carte nationale d’identité française passant de 10 à 15 ans depuis le 01/01/14 ? Et bien, à ce jour, le Royaume-Uni n’a pas officiellement donné son accord sur le sujet. Privilégiez donc l’utilisation d’un passeport valide à une Carte d’identité portant une validité périmée.


A présent, vos formalités sont en ordre… Let’s book a trip to London !!

Nos Conseillers voyages, se feront un plaisir de vous orienter vers les meilleures offres et possibilités selon votre projet. N’hésitez pas à les contacter (coordonnées ici).


Plusieurs possibilités s’offrent à vous :

  • En autocar : sortie du 14/07 ou sortie du 15/08
  • En voiture + ferry (Calais/Douvres)
  • En voiture + eurotunnel (Calais/Folkestone)
  • En Eurostar au départ de Lille vers Londres Saint-Pancras
  • En avion de Roissy ou Bruxelles mais moins pratique pour nous, des Hauts de France, du fait de notre situation géographique par rapport à Londres.


En route vers et dans Londres


Parmi vous certains privilégieront peut être la voiture. Alors voici quelques petits points à connaître:

Dans tout le Royaume Uni, on roule à gauche. Et si dans un premier temps votre mission sera d’éviter quelques rétroviseurs, vous serez rapidement surpris de votre adaptabilité au changement de sens que la conduite à gauche apporte.

 Pour les citoyens de l’UE et de L’EEE, votre permis de conduire national en cours de validité suffit.

La plupart des autoroutes sont gratuites mais l’accès à certains ponts et tunnels est payant.

 La limitation est de 30 miles par heure (environ 48km/h) en zone urbaine et de 60 miles par heure (environ 97km/h) sur autoroute.


Le Royaume-Uni possède un large réseau de transports publics mais si vous avez décidé de rouler dans la capitale, il faut savoir trois choses importantes:

Procurez-vous un exemplaire du « Highway Code », qui explique les réglementations routières, notamment les panneaux. Pour le lire en ligne, rendez-vous sur le site Internet Directgov.

Le péage urbain (Congestion Charge) à Londres : Le péage urbain s’applique aux conducteurs de la plupart des véhicules à Londres entre 7 h et 18 h, du lundi au vendredi, sauf pendant les jours fériés, et entre le jour de Noël et le jour du Nouvel An.
La zone de péage est clairement définie par des panneaux de signalisation et des marques au sol.
Les motos et les voitures électriques sont exonérées de péage, ou peuvent demander une réduction. Les conducteurs handicapés sont aussi exonérés de péage, mais ils doivent en faire la demande à l’avance.
Pour plus d’informations sur le péage urbain à Londres, rendez-vous sur la page Congestion Charge du TfL.

Il est parfois difficile de se garer à Londres, surtout dans le centre-ville. Si vous voulez vous organiser à l’avance, rendez-vous sur Parkopedia pour rechercher les parkings situés à l’endroit où vous allez.


Quel quartier ?

Londres n’a pas la réputation d’être donnée au niveau hôtellerie. Cependant, avec ses 33 arrondissements, et rappelons le, un réseau de transports publics très large, vous n’aurez que l’embarras du choix, aussi bien en hôtellerie classique, qu’en formule B&B (Bed and Breakfast).

Faisons un rapide tour des quartiers les plus « proches » de l’hyper-centre londonien :

Westminster 
Il s’agit là du coeur historique de la ville au sud de Piccadilly, où l’on retrouve les principales richesses architecturales londoniennes et la majorité des sites touristiques incontournables.
Si le quartier est plutôt très animé en journée, il n’en demeure pas moins assez calme en soirée. Sa situation privilégiée fait que les prix des logements y sont élevés. Les visites à ne pas manquer dans ce quartier sont Big-Ben, Buckingham Palace (et la relève de la garde), l’Abbaye de Westminster…

Piccadilly 
Artère principale de West end et l’un des quartiers les plus célèbres de Londres. C’est aussi l’ancien quartier des demeures royales et lieu de « shopping » privilégié des courtisanes. La partie la plus huppée, Mayfair, se situe au nord du quartier.
C’est le carrefour extrêmement animé de Londres et ses enseignes ne sont pas sans nous rappeler un petit air de Times Square à New York.
Les visites à ne pas manquer dans ce quartier sont Piccadilly Circus, ses restaurants, salles de cinéma, bars et magasins (Regent Street, Oxford Street…), Covent Garden plein de charme à proximité…
Sa situation privilégiée (tout comme le quartier de Westminster) fait que les prix des logements y sont assez élevés.

Soho
Soho est le quartier de Londres le plus animé. Si vous désirez faire la fête, alors cet ambiance saura vous plaire. Il s'agit de l'un des plus tolérants et multiraciaux de Londres.
On le connaît généralement pour son quartier asiatique Chinatown Vous y trouverez de nombreux établissements (bars, pubs, restaurants…). Du fait de son attraction constante, Soho est un quartier onéreux où l’offre de logements est limitée.

La City 
Centre des affaires de Londres, au sud de Camden. Mélange d’ancien et de modernisme les offres d’hébergement y sont assez limitées avec des prix variables. Les visites à ne pas manquer sont la Cathédrale de Saint-Paul, la Tour de Londres et Tower Bridge.

Camden 
Situé au nord de la ville, c’est le quartier, punk, décontracté, hippie, branché, original, étudiant, surprenant à découvrir en famille ou entre amis. Symbole des cultures alternatives allant de la rock star à
l’altermondialiste, vous n’y trouverez pas de sites majeurs mais c’est le lieu par excellence de l’improbable et du mélange de genre.
A ne pas manquer : le plus grand marché de fripes de Londres (pour les fans de vintage)
Comparé au reste de Londres, loger à Camden n’est pas très cher.

Chelsea & Kensington
Calmes et sophistiqués les quartiers de Chelsea et Kensington comptent trois des plus grands musées de Londres, des magasins de luxe, des galeries d’art, et magasins d’antiquité.
Quartier bourgeois par excellence !!!
Vous l’aurez deviné, y loger est très onéreux.

Shoreditch & Brick Lane
Pour les hipsters, c’est à Shoreditch que l’on trouve le Londres branché. On y trouve des « boutiques concept », des bars « hype», à la fois design et bar à cocktails ou les londoniens se retrouvent le soir après le travail.
Brick Lane quant à elle garde un côté rebelle de par son ancienne âme de quartier punk et rockeurs.
On ne s’y ennuie jamais, du coup cela s’en ressent sur le coût des hébergements qui peuvent être assez élevés.
Brixton Situé dans la banlieue sud de Londres, le quartier afro-caribéen de Brixton ravira ceux qui pensent que Londres a perdu l’atmosphère melting-pot qui faisait son charme.
Ici, les classes populaires cohabitent avec les jeunes étudiants fauchés et les familles bobos à la recherche de logements moins chers que dans le centre-ville.
Le quartier, réputé pour être un coupe-gorge il y a encore peu de temps, a explosé en quelques années.
Il n’y a qu’à se poster dans l’un des cafés flambant neufs du marché de Brixton pour saisir l’âme du quartier.
Habitués et nouveaux venus s’y côtoient entre les étals de fruits exotiques, au-dessus desquels flottent des drapeaux jamaïcains. On y trouve encore assez peu d’hôtel.

Bloomsbury
C’est la zone des artistes et des écrivains (Charles Dickens et Virginia Wolf)
Quartier calme et agréable. Le budget hébergement y est assez moyen. Ne ratez pas le Musée Britannique et Russel Square.
Notting Hill Vous recherchez un coin charmant et calme ? Rendu particulièrement célèbre grâce au film Coup de foudre à Notting HIll avec Julia Roberts et Hugh Grant, vous serez surpris par l’atmosphère qui y règne : calme la semaine très animé le week-end. Avec ses façades aux couleurs pastels, ce quartier chic nous transporte dans une autre époque, douce et romantique. Ne zappez pas la rue la plus célèbre du quartier nommée Portobello Road, si possible le samedi, jour du marché, pour dégoter des reliques vintages tant au niveau des meubles que des vêtements. Ne délaissez pas non plus Westbourne Grove et ses cafés-boutiques.
L’offre d’hébergement est limitée et les prix sont variables.

Voilà, nous venons de passer en revue les essentiels de Londres. Il y a tant à dire encore ; tout ne peut être évoqué en un article et ce « tout » ne peut être évoqué uniquement que sur papier.


Il faut maintenant vous lancer à l’assaut de cette capitale afin de faire ou parfaire vos découvertes et votre propre opinion, et, bien sûr, nous nous tenons à votre disposition pour vous aider dans la préparation et l’organisation de votre prochain voyage.

A bientôt ;)

Crédit article & photos : Stéphanie. C, agent de voyages (spécialisée Affaires) - Agence Mariot Voyages de Lille